Les couches lavables

1 avril 2019 2 Par r-2-m_Magv
Les couches lavables


J’y avais déjà pensé pour mon-presque-ado (10 ans bientôt) et n’avais pas eu le courage, ni le temps, de nous lancer la dedans.
Motivation pas au top = projet flop!

Mon-pitchoun étant né avec une petite particularité médicale, je suis restée un peu plus d’un an à la maison avec lui. C’était le bon moment pour tester la chose sans demander à une nounou de nous suivre dans l’aventure.

A la sortie de la mater et pendant un mois encore nous avons utilisés des couches jetables « plastoc », qui sentaient bon la pétrochimie. Beurk. On sentait bien que pitchoun n’aimait pas ça du tout non plus. Et j’ai fini par me dire que moi je n’aimerais pas en avoir sur les fesses, alors pas de raison de lui imposer ça.
La grosse question était surtout ou se fournir, quelle marque acheter (comme cela coûte relativement cher, pas question d’investir dans des couches de mauvaises qualités).
Et là, youpi, j’ai pu assister à une réunion d’information organisée par le CREPAN. Et re youpi il était possible d’emprunter un lot de couches lavables, de différentes marques, de différent systèmes, pour voir avec lesquelles on était le plus à l’aise.

Parfois, quand ça veut pas ça veut pas. Et d’autres fois, les choses semblent arriver presque toutes seules 🙂

Alors déjà un peu de présentation.
Dans la famille des couches lavables (CL de leur petit nom) il y a:

  • les classiques : une couche absorbante avec une sur couche imperméable. On peu ajouter une partie absorbante supplémentaire : un ou des inserts.
    • Avantages : Très absorbante. La surcouche n’a pas besoin d’être lavé après chaque utilisation. A priori le mieux pour la nuit.
    • Inconvénients : je trouvais que ça faisait vraiment un gros cul.
couche lavable classique – surcouche
couche lavable, insert

couche lavable classique – partie absorbante – insert
  • les tout-en-un (te1) : une couche à poche (ou on place un insert) avec un côté absorbant et un côté imperméable.
    • Avantages : sèche plus vite que les classiques. Facile d’utilisation, quasiment comme une couche plastique.
    • Inconvénients : il faut glisser l’insert dans la poche (je n’aimais pas ça, je trouvais ça long à faire) et l’enlever avant de mettre à laver. Et la totalité de la couche part au lavage.
couche lavable te1
couche lavable te1
couche lavable te1 intérieur et insert
  • les tout-en-deux (te2) : une couche imperméable sur laquelle on fixe un ou des inserts.
    • Avantages : Les avantages de la te1 sans les inconvénients. La surcouche n’a pas à être lavé à chaque fois, on ne lave que les inserts. Les insert se clippent facilement : économique, écologique, gain de temps.
    • Inconvénients : Moins absorbante qu’une classique.
couche lavable te2 BEST BOTTOM Diaper
couche lavable te2 BEST BOTTOM Diaper
fixation insert 
couche lavable te2
BEST BOTTOM Diaper
  • les tout-en-trois (te3) ou hybride ou hamac : une partie couche sur laquelle ce fixe un hamac dans lequel on place les inserts.
    • Avantages :  Les avantages de la te1 sans les inconvénients. Elles sont souvent beaucoup plus fines et ont un rendu comme une couche en plastique.
    • Inconvénients  : Moins absorbante qu’une classique. Peuvent être plus fragiles (parce qu’elles sont plus fines).
couche lavable hamac – extérieur

couche lavable hamac ( marque floriza) intérieur

Les deux premiers types existent depuis longtemps, les 2 derniers étaient assez récent en 2014. J’avoue ne pas avoir suivit précisément le marché mais je n’ai pas l’impression qu’il y a eu une révolution depuis 😉

On trouve ces couches lavables en deux systèmes de taille.

  • Soit elles sont en taille unique (S,M,L,…) et il faut plusieurs jeux de couches tout au long de l’évolution de l’enfant.
    • Avantages :  Prix unitaire moins élevé, mieux adapté à la taille de l’enfant, comme elles sont utilisés moins longtemps elles sont en meilleurs états à la fin pour la revente.
    • Inconvénients: Ils faut beaucoup plus de couches et à la fin ça revient peut être à plus cher.
  • Soit elles sont évolutives, il y a un système pour diminuer la taille de la couche ou l’agrandir, et vous n’aurez besoin que d’un jeu de couches.
    • Avantages :  Une fois l’investissement fait, il n’y a pas a en racheter.
    • Inconvénients: Pour les tous petits la couche peut faire un gros cul (pli de la couche pour qu’elle soit à la bonne taille). Il parait que quand on les a utilisés trois ans elles ne sont pas en bon état pour être revendu.
      (ci dessous on devine les pressions qui servent à réduire la taille de la couche)
couche lavable te2 BEST BOTTOM
pression pour système évolutif
couche lavable te2 BEST BOTTOM
pression pour système évolutif

Pour les inserts il y a plusieurs type de tissus : chanvre (très absorbant), coton bio (le plus écologique), micro polaire (effet « fesses au sec » malgré l’humidité et sèche très vite).

A cela on ajoute un voile/feuille coton par dessus : si il y a des selles, hop le tout part dans les toilettes, si il n’y a que de l’urine on peut laver le voile une ou deux fois avec les inserts avant de le jeter. Comme ça les selles ne sont pas en contact direct avec les inserts ou la couche et c’est plus facile à gérer.

Quand je suis allée à la réunion du conseil général, le CREPAN m’a prêté des couches pendant 3 semaines. Une de chaque type.
Je n’ai pas pu tester la hamac, elle était trop petite (c’était une pour nouveau né, mais j’ai fais des « beaux bébés » 😉 ).
Je n’ai pas aimé la classique, ça fait vraiment trop gros cul à mon gout.
Je n’ai pas aimé la te1 : je n’aime pas mettre et enlever les inserts de la poche. En plus il y avait un système pour serrer au niveau des cuisses, l’élastique n’était pas toute jeune, ça n’a pas serré correctement. J’ai eu des fuites à chaque fois que je l’ai utilisé.
La te2 m’a complètement convaincue! Je l’ai trouvé facile d’utilisation, puisqu’il suffit de clipper un insert sur la couche absorbante et de mettre la couche comme une du commerce. Après utilisation, on declipse (il y a toujours un endroit qui reste sec  ) si il n’y a que de l’urine on peut réutiliser la couche absorbante, sinon tout va à laver.

Avant de rendre les couches au CREPAN, nous avons investi dans un pack 24h, de la marque Best Bottom diaper. (marque de la te2 qu’on nous avait prêté). (les couches BEST BOTTOM en photos ci dessus étaient les nôtres. Je les trouvais vraiment jolies) J’ai bien cherché à en acquérir d’occasion, mais le système était plutôt récent à l’époque, les couches étant évolutives, je n’en avais pas trouvé.

On a donc commencé avec ce pack 24h (environ 100 euro). On faisait a peu prés une journée sur trois, le temps de laver et de sécher. Parfois une journée sur deux.
Et puis j’ai décidé d’acheter d’autre couches d’occasions pour compléter. Et comme je n’avais pas trop le choix, j’ai cherché des te1 évolutives.

J’ai trouvé 8 couches te1 d’une sous marque. La personne les vendait parce que sa fille commençait à être propre. Mais j’ai été très déçu : sur les 8 au moins 4 ont fuies systématiquement. Pour certaines, le PUL (le tissus imperméable) s’est séparé en deux : une couche de tissus et une fine pellicule de plastique (des couches passées au sèche linge ou très mauvaise qualité du PUL ?). Bref déjà que les te1 m’emballées pas, j’ai très vite arrêté de les utiliser.

 nos petits coeurs - couche lavable te1-sousmarque
couche lavable te1-sous marque

J’ai répondu à une autre annonce, 5 couches de la marque Doujan, avec 10 petits insert et 10 grands.
Pendant la réunion on nous avait venté cette marque. Une des personnes nous avait dit que si elle devait recommencer les couches lavables, elle ne prendrait que des te1 de cette marque (en fait de te1, il s’agit d’une couche imperméable avec filets sur les côtés, on place l’insert entre les filets, il est en contacte avec les fesses de bébé. Moi je la classerais plutôt comme te2). Le seul inconvénient : normalement ces couches commencent à 7 kilo.
Pour le coup j’ai vraiment eu beaucoup de chance d’en trouver d’occasion. J’avais envie d’essayer ces couches et en plus elles étaient tellement en bon état que je me demande si elles avaient déjà servies. Ce fut vraiment une bonne affaire.

nos petits coeurs - couche lavable Doujan
couche lavable Doujan

Notre retour d’expérience après plus d’un an :
Nous avions 5 couches Doujan et 3 couches Best Bottom. Et 8 te1 que j’ai vite arrêté. Toutes évolutives. Pour un investissement de 160 euro environ.
J’ai été déçue des te1. Mais je pense que le système ne me convenait pas (alors qu’il convient très bien à d’autre) et les couches essayées étaient toutes veilles et plus en bon état. Dans d’autre circonstance j’aurais peut être été emballée.
2 des Best Bottom étaient à velcro et c’est ce que j’ai préféré comme fermeture (on peut vraiment adapter à la taille de bébé).
Pas de soucis avec les Doujan, pourtant mon-pitchoun faisait 5kg800 quand on a commencé, donc normalement trop « léger ». Peut être du à ses bonnes cuisses.
Nous avons très peu utilisé les CL la nuits. C’était déjà un peu compliqué pour moi (allaitement, réveille toutes les 3h jusqu’aux 14 mois du loulou) pour me lever la nuit et le changer. Donc pa…pers qui tenait toute la nuit sans fuite. Je savais que ce n’était pas terrible, mais pitchoun n’avait pas l’air d’être dérangé. Par contre le matin la couche était bien pleine, au moins elle était bien rentabilisée 😉
Au début nous avions moyen confiance, donc en sortie on ne les utilisait pas non plus. Comme je ne sortais presque pas, c’était quand même des CL la plupart du temps.
Et puis au final on est même parti en vacances avec nos couches lavables!
C’est comme tout, une fois qu’on avait pris l’habitude ça roulait tout seul.

Comme on ne mettait pas les couches à laver quand il n’y a que de l’urine (seulement l’insert), les 8 couches te2 nous suffisaient. On faisait une lessive environ tous les 2 jours, avec le reste du linge ( pas forcément plus qu’avant).
Un peu embêtant quand même : le seau avec un filet de lavage dedans et les couches sales. Quand il y avait eu beaucoup de selles au bout du deuxième jour il y avait un peu d’odeur. Il parait qu’un peu d’huile essentielle remédie au problème.
Nous n’avons eu très très peu de fuites avec les couches lavables! Alors qu’avec les plastiques ça nous arrivez régulièrement, surtout en cas de selles.
Papa-mari préférait utiliser les Best Bottom, moi je préférais les Doujan! lol

Bref j’ai été complétement convaincu.
Au bout d’un an, repassage par la case hosto. La bas, couches plastoc fourni. De toute façon je ne me voyais pas y aller avec mes couches lavables, nous ne savions pas combien de temps nous resterions, ni ou laver nos couches. Pour le coup ça n’avait rien à voir avec des vacances alors on s’est allégé au maximum l’organisation.
A notre retour à la maison, grosse décompression pendant 2 mois, nous étions en roue libre et…nous avons continués les couches plastocs. A mon grand regret. J’ai voulu relancer le système mais je reprenais aussi le chemin du boulot, nounou pas trop emballée d’essayer, nous n’avons plus utilisés les CL 🙁
Nous avons fini par les revendre. J’ai récupérer 80e de mémoire.
Côté financier plutôt positif donc.

A côté de ça on utilisait des lingettes lavables faites maison et quasiment plus de coton (seulement en déplacement). Et j’ai trouvé une recette pour faire notre eau nettoyante (il fallait juste que je la fasse en petite quantité car elle ne se gardait pas plus d’un mois. Forcément elle n’a pas de conservateur pétrochimique !!  ).

Et, c’est un peu bête, mais j’étais fière de faire tout ça. Je sais que ce n’est pas grand chose à l’échelle de la planète, mais j’étais contente de faire ces petits « efforts » (mais en vrai ça n’en était pas vraiment).

J’ai eu parfois l’impression que mon-pitchoun n’était pas ravis d’être en couches lavables. Peut être qu’il râlait parce qu’il sentait d’avantage l’humidité. Ou juste pour râler et être dans les bras!!! Parce qu’à vrai dire, quand il était en couches plastiques, il râlait tout autant!! lol

nos petits coeurs - couche lavable te2 BEST BOTTOM

couche lavable te2 BEST BOTTOM
mon pitchoun de 3 mois en « gros cul » 😉